Interview de M. Borredon

Interview de M. Borredon, fondateur de itopstore.com, la boutique en ligne de ITOP éducation : lauréate du trophée PME BOUGEONS NOUS 2013.

Monsieur Borredon, fondateur de itopstore.com, la boutique en ligne de ITOP éducation, lauréate du trophée PME BOUGEONS NOUS 2013 a accepté de répondre à nos questions.

Bonjour M. Borredon et merci d’avoir accepté de répondre à l’interview de creersonecommerce.fr.  Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je suis ingénieur en informatique, j’ai fondé et je dirige ITOP éducation depuis 2003.
Je suis également enseignant professeur-associé à l’Université Paris Sud. Je baigne dans l’éducation et l’informatique depuis le début de ma carrière.
ITOP éducation est une PME implantée sur le plateau de Saclay d’une soixantaine de personnes aujourd’hui. Cette PME est spécialisée dans l’édition, la conception et la fourniture de solutions logicielles pour les écoles, collèges et lycées. Ces solutions étant des ENT (Environnements Numériques de Travail), des outils de gestion de la vie scolaire (gestion des notes, absence, emplois du temps…) et des contenus pédagogiques pour assister les enseignants dans la mutation vers le manuel numérique.

Pouvez-vous présenter votre site e-commerce itopstore.com ?

Il s’agit d’un site de e-commerce lancé il y a quatre ans, pour répondre à une demande de nos clients en besoin d’informations sur nos produits (techniques, pédagogiques, fonctionnelles et tarifaires). Le site permet également à nos différents clients non institutionnels (enseignants à titre individuel, bibliothèques, écoles…) de pouvoir acheter des produits. Pour résumer, Itopstore.com est la boutique en ligne de l’enseignant numérique.

Comment vous est-venue l’idée de créer cette boutique en ligne ?

Nous avons choisi le e-commerce car notre activité est naturellement orientée sur ce qu’on appelait communément la « vente à distance ». Le e-commerce a donc répondu à des problématiques de substitution de catalogues papier, bons de commandes reçus par courrier ou fax etc. Ce site de e-commerce est arrivé dans la suite logique de l’évolution des technologies, des besoins, des habitudes des consommateurs…

Pensez-vous que le nom de domaine d’un site Internet est important ? Pourquoi avoir choisi itopstore.com ?

Le nom d’un site de e-commerce est important dans le cadre d’une commercialisation vers le grand public. Pour une spécialisation sur une cible professionnelle comme dans notre cas, nous avions fortement capitalisé sur notre marque « ITOP ». « Itopstore » nous a donc paru assez légitime pour se raccrocher à la notoriété dont nous bénéficiions déjà. Il faut déjà avoir bien ciblé son activité, ne pas être trop généraliste. Le site de e-commerce doit être en adéquation avec les attentes des utilisateurs et de la cible visée, que ce soit en termes graphique, ergonomique ou d’informations.
La notion de nom de domaine et de communication est importante également. L’erreur souvent commise est de penser que l’ouverture d’un site de e-commerce va naturellement attirer les clients. Il ne faut donc pas négliger la communication annexe, pas seulement sur Internet mais aussi sur des supports plus traditionnels : la presse écrite, la TV ou la radio par exemple.

Quelles sont les principales difficultés rencontrées lors de l’élaboration et du lancement de votre ecommerce ?

Il a été difficile d’avoir une organisation et une ergonomie claires : nous n’avions à l’époque qu’une soixantaine de produits et pourtant, il faut penser à une conception particulière, le site de e-commerce n’est pas la simple duplication d’un catalogue de produits.
Progressivement, il faut aussi habituer les clients à passer par le site pour faire leurs achats au lieu de nous envoyer leurs bons de commande par fax, mail etc. Cela est possible avec une bonne communication et du temps.

Pourquoi avoir choisi le statut de SARL lors de la création de votre e-commerce ?

À l’époque, il s’agissait du statut le plus simple à mettre en œuvre et qui permettait la constitution d’une société, tout en protégeant les actionnaires et les dirigeants. Ce statut était adapté au démarrage de notre activité.

Vous avez changé de statut juridique en juillet 2012, quelles sont les raisons de cette transformation en SAS ?

L’activité et les effectifs étant croissants, il a fallu passer en SAS pour trouver une plus grande souplesse dans la gestion administrative et pour gagner en crédibilité. La SAS impose un certain nombre de réglementations juridiques et comptables (notamment la présence d’un Commissaire aux Comptes) qui permettent de rassurer les clients, banquiers, partenaires etc.

ITOP éducation : lauréate du trophée PME BOUGEONS-NOUS 2013. Pouvez-vous nous parler de cette expérience ?

Ce trophée est très gratifiant et motivant pour l’ensemble de l’entreprise car c’est une reconnaissance du travail accompli par le monde économique. En termes d’image et de communication vis-à-vis de nos cibles, cela permet également de montrer que nous cherchons toujours à nous développer, à innover, ce qui correspond tout à fait à notre état d’esprit depuis le début de l’aventure.

De quoi êtes-vous le plus fier aujourd’hui lorsque vous regardez votre boutique en ligne ?

D’avoir fait tout ce chemin, avec tous les obstacles que l’on a su franchir et en gardant toujours les valeurs qui nous animent depuis le départ, à la fois en termes d’innovation, de responsabilité sociétale et environnementale, d’intégration de ressources humaines, des jeunes… Nous avons toujours conservé notre identité malgré une forte et rapide croissance.

Revenons 15 ans en arrière, auriez-vous pu imaginer que le e-commerce occuperait une place si importante aujourd’hui sur le marché ?

Oui. Il y a 15 ans en arrière, je faisais déjà du e-commerce : je n’étais pas moi-même cybermarchand mais je concevais des boutiques en ligne. Il était difficile de deviner l’ampleur et les délais de ce développement, mais on sentait déjà que c’était une vraie révolution et que ça allait profondément modifier les modes de distribution. Toutefois, je n’imaginais pas que le développement serait si important sur tous les secteurs d’activité (ex : le textile, le vin… car ce sont des secteurs très liés aux notions visuelles et tactiles).

Projetons-nous dans 10 ans : quels sont vos projets pour l’avenir ?

En matière de e-commerce, accentuer la distribution, stabiliser le modèle. Le « tout e-commerce » peut quand même présenter des limites et il faut développer de nouveaux services comme l’introduction de conseillers virtuels par  exemple. Le virtuel permet la prise de commande mais ne permet pas de flâner comme dans une boutique physique.
Des outils commencent à apparaître mais doivent se développer : les galeries virtuelles, la 3D ou l’expérience immersive pour recréer cette notion de vitrine, de « coup de cœur » etc.

Monsieur Borredon merci d’avoir partagé avec nous votre expérience d’ecommerçant et de nous avoir consacré un peu de temps. Nous vous souhaitons une belle réussite pour l’avenir de votre boutique en ligne.

A lire également

Poster un commentaire

Suivez-nous !

Obtenez un devis

Vous souhaitez un devis pour :

Nom*

Email*

Téléphone

Newsletter

Partenaires

Partenaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.

x